Voir Tous
Rubrique
Sports

JO-2020 Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée

Publié par R.S
le 25.07.2021 , 11h00
84 lectures

L'Equatorien Richard Carapaz, impérial non loin du Mont Fuji, et le Hongrois Aron Szilagyi, désormais triple champion olympique du sabre, ont capté l'attention lors de la première journée des Jeux olympiques de Tokyo, où le Japon a décroché son premier titre à domicile — comme un symbole — en judo.
L'image du jour restera aussi celle du public, privé de cérémonie d'ouverture et des épreuves à Tokyo, mais autorisé sous certaines conditions dans d'autres régions du pays, dont celle du Mont Fuji, et qui s'était donné rendez-vous sur le bord de la route samedi: des milliers des personnes ont encouragé les coureurs sur les 234 km entre Saitama (au nord-est de Tokyo) et l'arrivée sur le circuit automobile, dont les tribunes étaient quasi-pleines.
Ils ont pu assister à une bataille royale, comme le promettait le parcours, digne d'une grande étape de montagne du Tour de France.
L'Équatorien de 28 ans a terminé détaché avec plus d'une minute d'avance sur un groupe de huit hommes forts, que le Belge Wout van Aert a réglé au sprint, en devançant le Slovène Tadej Pogacar à la photo finish.
«C'est la deuxième médaille d'or de l'histoire de mon pays aux Jeux olympiques et la dernière remonte à 24 ans (NDLR : 25 ans à Atlanta-1996). C'est quelque chose de très spécial», a lâché Carapaz.
Premier or pour une Chinoise
À ceux qui pensaient que l'enchaînement Tour de France-Jeux olympiques, avec six jours seulement de récupération, serait un désavantage, les héros du jour ont apporté une réponse claire : Carapaz était troisième sur le podium parisien, Pogacar était en jaune et Van Aert s'était illustré en remportant trois étapes, une de montagne au Ventoux, un contre-la-montre et le prestigieux sprint des Champs-Elysées.
Fils d'agriculteur des hauts plateaux andins, Carapaz était déjà un héros dans son pays pour lui avoir offert en 2019 sa première très grande victoire internationale en remportant le Giro d'Italie. Aron Szilagyi lui, s'est montré exact au rendez-vous. Le sabreur hongrois est devenu le premier escrimeur à remporter trois titres olympiques consécutifs, un exploit qui avait jusqu'à présent été seulement accompli par une femme, la fleurettiste italienne Valentina Vezzali.
Le Japon aussi a pu rugir de plaisir hier. Au Nippon Budokan, salle mythique où s'étaient tenus en 1964 les compétitions de judo, qui faisaient alors son entrée au programme olympique, Naohisa Takato a offert au pays hôte sa première médaille d'or, en - 60 kg. Le lieu a également consacré la Kosovare Distria Krasniqi, n° 1 mondiale en -48 kg. La première héroïne du jour était la Chinoise Qian Yang, qui restera dans l'histoire comme la première championne olympique des Jeux de Tokyo, sacrée en matinée au tir carabine 10 m.

La journée des Algériens

Boxe
Benchabla (91 kg) passe en 8es de finale

L'Algérien Abdelhafid Benchabla (91 kg) s'est qualifié en huitièmes de finale du tournoi de boxe des Jeux olympiques 2020 de Tokyo, en battant l'Ouzbek Tursonov Sanjar (4-1), hier à la salle Kokugican Arena.
Benchabla (91 kg) dont c'est la 4e participation à une phase finale des JO, sera opposé mardi (4h03, heures algériennes) au Russe Muslim Adzhimagomedov qui boxe sous la bannière olympique.
Ce dimanche matin (5h30, algériennes), la boxeuse Boualem Roumaissa (51 kg) affrontait en 16es de finale la Thaïlandaise, Jitpong Jutamas. En cas qualification, l'Algérienne affrontera, jeudi, le vainqueur du combat opposant la Philippine Magno Irish à la Kényane Ongare Christine.
En milieu de journée (12h12, algériennes), Mohamed Houmri (81 kg) affrontera le Vénézuélien Korbaj Barrera Nalek. En cas de succès, il sera opposé, mercredi, au Cubain Lopez Arlen.

Aviron (deux de couple)
Le duo Boudina- Aït Daoud admis aux repêchages

Les rameurs algériens Sid-Ali Boudina et Kamel Aït Daoud disputeront les repêchages de l'épreuve d'aviron deux de coupe (poids léger) des jeux Olympiques de Tokyo, après avoir terminé à la 6e et dernière position de la 3e série avec un temps de 6:57.32, hier au canal de la forêt de la mer.
Les deux premières places qualificatives directement pour les demi-finales A et B, sont revenues aux Norvégiens avec un temps de 6:25.74 et aux Belges (6:26.51).
Le duo Boudina-Aït Daoud disputait les repêchages ce matin (2h10, heures algériennes) dans la série numéro 2 aux côtés des représentants du Venezuela, l'Ouzbékistan, la Pologne, l'Espagne et l'Inde. Les trois premiers de l'épreuve de repêchage se qualifieront pour les demi-finales A et B. Les demi-finales auront lieu mardi.

Cyclisme sur route
Lagab et Mansouri abandonnent

Les cyclistes algériens Azzedine Lagab et Hamza Mansouri, ont été contraints d'abandonner la course sur route des Jeux olympiques de Tokyo, disputée hier sur les pentes du mont Fuji sur une distance de 234 km.
La médaille d'or est revenue à l'Equatorien Richard Carapaz, devant le Belge Wout Van Aert et le Slovène Tadej Pogaar.
Lagab, champion d'Algérie en titre, qui a été également désigné pour prendre part aux épreuves du contre-la-montre individuel (mercredi), avait été déjà contraint à l'abandon aux JO-2012 de Londres. Les deux athlètes algériens sont encadrés par le Directeur technique national (DTN), Réda Kahlal.

Escrime (sabre individuel)
Bounabi éliminé dès le premier tour

L'escrimeur algérien, Akram Bounabi, a été éliminé dès le premier tour des épreuves du sabre individuel masculin des Jeux olympiques 2020 de Tokyo, hier à la salle Makuhari.
L'Algérien (21 ans) a été battu au tableau des 64 par le Japonais Streets Kaito 15 à 9.
Ce matin, c'est au tour de l'Algérienne Meriem Mebarki de faire son entrée en lice dans les épreuves de fleuret individuel dames. Elle affrontera au tableau des 64 la Hongroise Pasztor Flora.
Quatre escrimeurs algériens sont engagés aux Jeux olympiques de Tokyo (2 messieurs et 2 dames). Il s'agit d'Akram Bounabi et Kaouthar Mohamed-Belkebir au sabre, ainsi que Salim Haroui et Meriem Mebarki au fleuret.

Tir sportif : pistolet 10m à air comprimé
Chaabi termine 39e

L'Algérienne Houda Chaâbi a été éliminée des épreuves de Tir sportif (pistolet 10m à air comprimé) des Jeux olympiques-2020 de Tokyo, disputées samedi au stand de tir d'Asaka. L'Algérienne (35 ans) s'est classée à la 39e place, en récoltant 619.5 points à l'issue des six essais. Les huit premières sont qualifiées à la finale. Chaâbi est la seule représentante algérienne dans cette spécialité aux JO de Tokyo.

Natation
Melih et Sahnoune officiellement repêchés

Les nageurs algériens, Oussama Sahnoune et Amel Melih, ont été officiellement engagés aux épreuves de la nage libre des Jeux olympiques-2020 de Tokyo, a indiqué la Fédération algérienne de natation (FAN). «La FAN rassure la famille nationale de natation et l'opinion publique que les nageurs Oussama Sahnoune et Amel Melih sont officiellement engagés dans leurs séries respectives», a indiqué l'instance sportive sur sa page Facebook. Le président de la FAN a adressé ses plus vifs remerciements à tous les représentants de la Confédération africaine de natation et l'Union arabe de natation pour leurs efforts continus durant les dernières heures pour permettre aux deux nageurs de participer à la compétition olympique. La natation algérienne sera représentée par trois nageurs aux JO de Tokyo. Il s'agit d'Oussama Sahnoune sur 50 et 100m nage libre, Souad Cherouati sur le 10 km en eau libre et Amel Melih sur 50m nage libre.

Programme des Algériens aujourd’hui
Escrime
: fleuret individuel (F) et épée individuelle (H) - à partir de 2h.
Judo : -52 kg (F), -66 kg (H) - à partir de 3h.
Natation : finale 400m nage libre (H), finale 400m 4 nages (H/F), finale 4x100m nage libre (F), demi-finales 100m papillon (F), demi-finales 100m brasse et 400m nage libre (H), séries 100m dos, 100m brasse et 400m nage libre (F), séries 200m nage libre, 100m dos et relais 4x100m nage libre (H) - à partir de 2h30.
Tir : finales 10m carabine à air (H), finale 10m pistolet à air (F) - à partir de 1h.

 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément