Voir Tous
Rubrique
Sports

Le tour de barrage de la zone africaine fait l’objet de manipulations La thèse du complot contre l’Algérie se confirme

Publié par Mohamed Bouchama
le 21.11.2021 , 11h00
10905 lectures
La CAF et la Fifa s’allient contre les Verts ? Simples soupçons ou réalité ? Les derniers «messages» de ces deux instances qui gèrent les compétitions du football en Afrique et à travers le monde intriguent à plus d’un titre et pour cause !
Vendredi, la CAF et la Fifa ont pondu deux documents sur leur site respectif. L’instance du Sud-Africain Patrice Motsepe a annoncé dans son communiqué qu’elle se prononcera sur la date du tirage au sort des matchs de barrages prévus en mars prochain lors de sa réunion statutaire du vendredi 26 novembre. On peut lire notamment que «les dates du tirage au sort des barrages des éliminatoires africaines de la Coupe du monde de la Fifa, Qatar-2022 seront annoncées à l’issue de la réunion du Comité exécutif de la CAF prévue le 25 novembre 2021 au Caire», confirmant que les 10 équipes en lice «seront réparties selon le classement Fifa». La Confédération africaine ne donne pas de date nouvelle et ne précise pas lequel des classements Fifa sera pris en considération.
Or, l’opinion publique pensait que la date en question était déjà arrêtée, en l’occurrence le 18 décembre prochain, de même que le lieu (Doha) de déroulement de ladite cérémonie. Celle-ci coïncidant avec la finale de la Coupe arabe des nations, chapeautée par la Fifa, et à l’occasion des festivités marquant la fête nationale du petit émirat. L’annonce a été faite à la mi-octobre et aucun démenti n’a été apporté par aucune des deux instances qui gèrent les compétitions en Afrique et dans le monde. Vendredi, la CAF a balancé son communiqué en étant certaine que le prochain classement Fifa sera publié le jeudi 25 novembre, soit le jour de la réunion de son Comex prévue au Caire. Contre toute attente, ledit tableau mondial des nations est tombé sur le site de la Fifa dans lequel un nouveau changement est intervenu avec la «promotion» du Maroc au rang de dauphin du Sénégal. La sélection du royaume chérifien devance ainsi les Aigles de Carthage qui chassaient les Lions de la Téranga depuis novembre 2018 (3 ans donc). L’Algérie, malgré une invincibilité longue de 3 ans et un record de 33 matchs, n’a pu faire mieux que quatriàme sur le plan africain, toujours devant le Maroc ou le Nigeria.
Mais depuis le début du second tour des qualifications africaines pour Qatar-2022, les Verts restaient invaincus sans que leur classement évolue. La «règle» des puissances affrontées serait derrière cette stagnation devenue ensuite régression. La grande arnaque était en marche. Surtout que les «coups bas» devenaient légion avec une qualité d’arbitrage qui laissait à désirer et des adversaires, directs ou indirects, qui complotaient à tout-va. Les champions d’Afrique 2019 devenaient la cible privilégiée et tous les moyens étaient bons et légaux pour perturber sa marche vers les sommets. Si avec la CAF, les rapports n’étaient pas des meilleurs, c’est au niveau de l’instance faîtière où l’Algérie était plus ou moins respectée que le «désordre» est apparu dès lors qu’un certain Fawzi Lekdjaâ a gagné une place dans le Conseil de la Fifa en mars dernier. L’emprise du 1er vice-président de la CAF devient plus importante sur les choses du football continental et son travail de sape finira par servir ce qui est appelé pompeusement la «diplomatie sportive» du Makhzen. Avec pour cible première l’Algérie et son équipe première.
Vendredi, la Fifa a non seulement rendu public le classement mondial du mois de novembre dans lequel l’Algérie a mis deux pas en arrière comparativement au mois dernier. Elle a aussi communiqué la date (vendredi 26 novembre) du tirage au sort des barrages continentaux (AFC, la Concacaf, la Conmebol et OFC) sans donner de précision sur ceux d’Afrique, la zone UEFA étant déjà fixée sur la date de ce tirage au sort (26 novembre, ndlr) de même que les dates des matchs barrage en mars prochain, et ce, depuis la fin des qualifications mardi soir. Que cache ce «silence» de la structure dirigée par le Suisse Gianni Infantino ?
M. B.

Vers un match amical contre le Gabon

Si le stage se déroulera probablement à Doha, lieu déjà retenu pour la préparation des Verts pour le rendez-vous d’égypte en 2019, les noms d’éventuels sparring-partners lors de ce regroupement précompétitif ne le sont pas encore. Ou pas tous. Selon des sources généralement bien informées, les joueurs de Belmadi pourront affronter les Panthères noires du Gabon qui prendront part à la CAN-2021 où ils sont logés dans le groupe C avec le Maroc, le Ghana et les Comores. Les coéquipiers d’Aubameyang effectueront leur préparation au Qatar d’où la possibilité de la tenue d’une telle joute amicale entre deux sélections qui se sont affrontées pour la dernière fois en août 2010 à Alger lors d’un test remporté par les Gabonais (1-2) sur deux buts signés Daniel Cousin et… Pierre-Emerick Aubameyang. L’unique but algérien fut l’œuvre de Djebbour.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 07-12-2021

Enseignement post-Covid-19 : les clés du changement

La pandémie de coronavirus, qui a frappé l'humanité au début de 2020, a changé notre monde, affecté tous les domaines de la vie humaine, y compris l'éducation, et conduit, de plus, à l'adoption généralisée de mesures sans précédent. Les établissements

2

Périscoop 11:00 | 05-12-2021

Pas un mot de français

Les organisateurs de la conférence nationale sur la relance de l’industrie ont tout simplement évité l’usage du français. Les documents distribués à l’occasion de l’ouverture