Voir Tous
Rubrique
Sports

Selon WGF L’Algérie dispose de plus grandes chances pour représenter l’Afrique au Qatar

Publié par Mohamed Bouchama
le 14.10.2021 , 11h00
2195 lectures

Même s’il n’a pas encore validé son passage à la phase des barrages, l’ensemble dirigé par Djamel Belmadi paraît le mieux armé et disposant des meilleurs ratios pour faire partie du gotha mondial attendu en hiver 2022 au Qatar.
C’est le site «Weglobalfootball.com» qui en livre les petits secrets de ce qu’adviendra des qualifications au Mondial-2022 dans les cinq confédérations. Pour WGF, le Qatar, l’Allemagne, le Danemark et certainement le Brésil ont 100% de chances de disputer le tournoi planétaire programmé entre novembre et décembre 2022 dans la péninsule arabique. De leur côté, l’Angleterre et la Belgique disposent de 99.98% de chances tandis que l’Argentine est à 98.95% assurée d’y être au rendez-vous. Ces équipes font partie d’un lot de 98 sélections à qui WGF accordait des chances de qualification pour ladite manifestation footballistique. Dans le tableau publié mardi soir, WGF a établi quatre paliers. Les équipes qui sont qualifiées (4), celles qui ont un maximum de chances d’y parvenir (14), ainsi que les sélections en pole pour y arriver (35) et les autres, environ 44 équipes qui ont besoin d’un miracle. Et l’Algérie figure dans le 3e pot en compagnie de 12 équipes africaines. Selon WGF, l’EN algérienne disposerait de 66.26% de chances de qualification, le plus important dans la zone CAF, devant le Sénégal (63.67%), le Maroc (57.11%), la Tunisie (51.09%), l’Égypte (50.56% ), le Nigeria (47.42 %), la Côte d’Ivoire (40.98%), le Mali (33.53%), l’Afrique du Sud (21.30%), le Bénin (18.96%), le Ghana (17.19%) et le Cameroun (12.06%).
Bien sûr, à l’issue de la quatrième journée des éliminatoires africaines, le Sénégal, leader africain au classement Fifa, et le Maroc ont arraché le droit de disputer la phase des barrages en mars 2022 sans attendre leurs deux dernières rencontres prévues en novembre prochain. Cette «logique» a fait réagir du côté de Rabat où, à la publication de ces prévisions agrémentées par des statistiques, l’on estime «injuste» ce classement qui fait de l’Algérie, et l’Algérie notamment, la sélection la plus proche de décrocher l’un des cinq sésames réservés à la CAF. C’est le site marocain «Mountakhab.net» qui eut l’outrecuidance de s’interroger sur le fait que la sélection soit créditée du meilleur taux des chances de qualification pour le Mondial-2022 dans la zone africaine. «Comment se fait-il que l’Algérie soit devant alors que le Maroc a déjà le ticket en poche pour le dernier tour, l’Algérie non», s’offusquait le rédacteur du site spécialisé marocain à qui «Wegloobalffotball.com» a répliqué en avançant que ce calcul est logique et n’avait rien de partial. «Oui, mais l’Algérie est sur le point de conclure. Nous la classons actuellement au premier rang des équipes de la CAF, c’est pourquoi elle a de grandes chances de participer à la Coupe du monde», écrit le site anglophone.

La 30e place Fifa conservée
Dans un autre registre, la sélection algérienne devrait conserver son 30e rang au classement Fifa dont le tableau sera publié le jeudi 21 octobre. Auteurs de deux larges succès face au Niger, les Verts n’en gagneront pas davantage de points (+11) que de places (30e également en date du 16 septembre 2021). Dans la zone africaine, le Sénégal, le Maroc et le Nigeria effectueront un bond en avant : 1 rang pour les Lions de la Téranga (19e au lieu de 20e en septembre) alors que les Marocains et les Nigérians auront deux rangs à remonter, respectivement 31e et 32e sur le plan mondial. A l’instar de l’Algérie, la Tunisie se maintiendra à la 25e place en dépit de son nul concédé à Nouakchott face aux Mourabitounes que les Aigles de Carthage avaient battus à Tunis (3-0).
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 23-10-2021

Généralisation de l’arabe dans les administrations
Un autre ministère interdit l’usage du français

La généralisation de la langue arabe constitue visiblement la priorité de certains secteurs d’activité. Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, c’est au tour de celui

2

Contribution 11:00 | 25-10-2021

Réflexions sur l’enseignement des mathématiques en Algérie

Depuis la naissance des mathématiques en Grèce antique, on n’a pas cessé de les caricaturer en disant que tous ceux qui n’ont pas de répulsion pour elles sont voués aux belles carrières professionnelles. Rien n’est plus faux, si