Rubrique
Sports

BASKET-BALL / NBA Les Lakers font cavaliers seuls

Publié par R.S
le 08.12.2019 , 11h00
46 lectures

Les Lakers, intraitables vainqueurs à Portland, sont les grands gagnants de la soirée NBA de vendredi, au cours de laquelle ses rivaux Clippers et Nuggets ont chuté chez les costauds de l'Est, Milwaukee et Boston.
Après s'être imposés à Denver et Utah, les Lakers ont bouclé victorieusement leur périlleux roadtrip à Portland (136-113), sans jamais trembler, dans le sillage du duo intenable LeBron James/Anthony Davis, 70 points à eux deux. «AD» en a inscrit 39, dont 25 en première période (9 rbds). Le «King», qui a soulevé une spectatrice tombée sur le parquet après l'avoir poussée, lui offrant un moment de joie qu'elle n'est pas prête d'oublier, s'est lui fendu de 31 points (8 passes, 7 rbds). Avec ce 20e succès, L.A. accentue son avance en tête de la conférence Ouest, où son dauphin se nomme désormais Dallas. Côté Blazers, dont l'entraîneur Terry Stotts s'est fait exclure pour trop vive contestation, Damian Lillard a fait ce qu'il a pu (27 pts, 7 rbds, 6 passes), tout comme Carmelo Anthony (15 pts, 4 interceptions). Plus que la 14e victoire d'affilée - meilleure série en cours cette saison -, c'est la manière avec laquelle Milwaukee s'est imposé contre Los Angeles Clippers (119- 91), pour conforter sa domination à l'Est, avec 20 victoires en 23 matchs. Dans ce choc des prétendants au titre qu'on imaginait plus serré, les Bucks s'y sont pris en deux temps pour faire comprendre aux hommes de Doc Rivers qu'ils ne pourraient pas rivaliser sur ce coup, remportant le premier quarttemps 30-15 et le troisième 35-19. Portée par Giannis Antetokounmpo, auteur de 27 points et 11 rebonds le jour de ses 25 ans, la franchise du Wisconsin a joué avec un engagement et une motivation dignes des playoffs, envoyant du même coup un message à ses rivaux. Côté Clippers, désormais 4e à l'Ouest, Kawhi Leonard (17 points, 5 rebonds, 4 passes) et Paul George (13 pts, 7 rbds) ont été en deçà de leurs performances habituelles. Dans l'autre affiche Est-Ouest, Boston s'est imposé avec autorité face à Denver (108-95). Invaincus en leur Garden en neuf matchs, les Celtics restent 2e de leur conférence. Le trio Jayson Tatum, Jaylen Brown, Kemba Walker a compilé 66 points pour ce succès qui s'est dessiné au troisième quart-temps (32-19), grâce également à une excellente adresse globale de 53,7% aux tirs. En face, le back-to-back (deux matches en deux jours) a semblé peser dans les jambes des Nuggets, après leur très facile victoire de la veille à New York. Seul le Serbe Nikola Jokic a semblé à la fête en ce jour de saint Nicolas, avec 30 points et 10 rebonds à son actif. Après ce 6e revers, Denver glisse au 3e rang. "Si j'avais été à New York, c'est ce qui me serait arrivé il y a trois ans. J'en suis parfaitement conscient. Je crois que j'ai fait le bon choix", a déclaré l'entraîneur de Golden State Steve Kerr, en réaction au licenciement de son confrère David Fizdale par New York, club qui l'avait convoité il y a cinq ans. Il se trouve que Kerr est aussi à la tête d'une équipe dernière de sa conférence, mais sans s'en trouver fragilisé eu égard aux trois titres remportés avec les Warriors en 2015, 2017, 2018 et alors que ses stars Stephen Curry et Klay Thompson sont blessés. Ses Warriors en reconstruction lui ont redonné le sourire en s'imposant à Chicago (100-98). Un succès qui leur fait du bien, après quatre revers consécutifs, même s'ils demeurent derniers à l'Ouest.

 

Les New York Knicks limogent l'entraîneur David Fizdale

Les New York Knicks se sont séparés sans surprise de l'entraîneur David Fizdale, qui paye le début de saison catastrophique de la franchise, dernière de la conférence Est avec 18 défaites en 22 matchs de saison régulière NBA, a affirmé ESPN vendredi. Selon le site The Athletic, également très bien renseigné, un de ses adjoints Mike Miller a été nommé entraîneur intérimaire, à la veille de la réception des Indiana Pacers. Les Knicks n'ont pour l'heure pas officialisé ces informations. Une série de huit défaites, dont les deux dernières par 44 et 37 points d'écart à Milwaukee lundi et contre Denver jeudi, ont été de trop. Fizdale, arrivé au club en mai 2018, après le limogeage de Jeff Hornacek n'ira pas au bout de son contrat de 4 ans avec les Knicks. Son bilan à la tête de l'équipe aura été très faible: 21 victoires en 104 matchs, soit un match sur cinq. Fizdale est le cinquième entraîneur consécutif à ne pas dépasser les deux saisons à la tête des Knicks après Mike Woodson (2012-2014), Derek Fisher (2014- 2016), Kurt Rambis (2016) et Jeff Hornacek (2016-2018). Il est le premier entraîneur à être démis de ses fonctions cette saison en NBA.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2020

Tebboune revoit le protocole officiel

Le Président Abdelmadjid Tebboune revoit le protocole en termes d’accueil des invités étrangers. C’est, en effet, au niveau du Palais d’El-Mouradia, siège de la présidence de la République, que Tebboune accueille de manière

2

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude