Sports / Sports

USM Alger

L’imbroglio Baouche

Le recrutement du défenseur de l’USM Bel-Abbès, Houari Baouche, par l’USM Alger tombe à l’eau. La direction du club de Soustara qui a paraphé samedi passé le contrat de deux ans et demi du latéral gauche et a même procédé à sa présentation annonce dans un communiqué que le club a décidé de rompre ledit contrat, et ce, suite à la découverte d’une grave blessure chez l’ancien sociétaire du CABBA. Informé par le manager général, Anthar Yahia, de l’intention de l’USMA de rompre le bail signé samedi passé, et de rendre l’argent avancé par le club,  le joueur et son agent ont refusé. Ce qui a incité la direction du club algérois à proposer la restitution de deux mensualités sur les quatre avancées au joueur.
Il faut juste préciser que l’USMA a conclu le transfert suite à la présentation d’un dossier médical par le joueur dans lequel une blessure légère a été mentionnée. A aucun moment, Baouche n’a été invité à passer la traditionnelle visite médicale. Mais, mis au parfum de la gravité de la blessure de celui qui était censé remplacer Anis Khemaïssia, gravement blessé lors du match contre Magra, les responsables de l’USMA allaient solliciter une vraie expertise médicale qui confirmera les soupçons. Dans les rouages du club usmiste, on crie à l’arnaque même s’il faut admettre que la «bonne foi» ne peut justifier une telle légèreté dans le traitement d’un tel dossier.
M. B.