Voir Tous
Rubrique
Sports

À la veille du match face à la Guinée Équatoriale Pour quels changements optera Belmadi ?

Publié par Mohamed Bouchama
le 15.01.2022 , 11h00
1262 lectures

Le nul face à la Sierra Leone semble avoir eu un effet positif sur la sélection algérienne dont le staff a pris suffisamment d’enseignements de cette première sortie en Coupe d’Afrique des nations afin de négocier différemment la suite du tournoi du Cameroun.
«Après la pluie, le beau temps», dit-on. Les «turbulences» nées de la première confrontation de l’EN algérienne dans cette 33e édition semblent, désormais, faire partie du passé. Pas totalement oubliées ou ignorées, elles auront le mérite d’avoir renforcé les convictions du groupe conduit par Djamel Belmadi. Et pour cause ! Les bonnes nouvelles aidant, avec, le retour des blessés et des malades, la sélection affiche à nouveau le sourire et ses ambitions pour le match de demain face à la Guinée Équatoriale comptant pour la seconde journée du tour des groupes de cette CAN-2021.
Un rendez-vous inédit d’autant plus qu’il s’agira pour les deux sélections d’une première toutes compétitions confondues. Jamais auparavant, Algériens et équato-Guinéens ne s’étaient en effet croisés, en amical ou en match officiel. Et un tel duel inédit méritait bien une préparation spéciale de la part aussi bien des Verts que du Nacional Nzalang de Malabo. Un adversaire qui a fait montre de bonnes prédispositions à l’occasion de son 12e match en trois participations à une phase finale de la CAN depuis qu’il a fait connaissance avec cette épreuve en 2012 en tant que pays organisateur. C’est bien loin des statistiques affichées par l’Algérie dans cette épreuve continentale avec 75 matchs en 19 participations (28 victoires et 25 défaites) et deux titres continentaux (1990 et 2019).
S’il est vrai que la différence est établie, l’épreuve du terrain est la seule vérité sur laquelle Djamel Belmadi élabore ses plans. D’ailleurs, aussitôt l’amertume du nul face aux Leone Stars avalée, les camarades de Belaïli se sont retrempés dans le bain pour fourbir leurs armes en vue de la rencontre de ce dimanche 16 janvier contre la Guinée Équatoriale. Avec détermination et dans une ambiance bon enfant, moins «électrisée» que beaucoup imaginaient au lendemain du faux départ dans ce démarrage de la CAN. Belmadi qui a récupéré jeudi ses blessés et les éléments qui souffraient de quelques pathologies liées à l’acclimatation sait, désormais, de quel bois il faut chauffer le camp du Nacional Nzalang. «On n’a pas été contents du résultat final. La leçon a été bien apprise. Nous allons nous remettre vite au travail, et se concentrer déjà sur le prochain match. Les joueurs sont professionnels, et sont capables de se surpasser», disait Belmadi avant d’aller s’installer dans les gradins du Japoma Stadium pour suivre l’évolution de la formation équato-guinéenne contre la Côte d’Ivoire.

Tout le monde est prêt ?
Si personne ne connaît ce que Belmadi a tiré comme enseignements du match Guinée Équatoriale-Côte d’Ivoire conclu par un succès difficile mais mérité des Eléphants de Patrice Beaumelle, il faut juste rappeler les propos de l’entraîneur algérien qui s’était exprimé sur la nécessité de gagner les matchs suivants à commencer par cette équipe de la Guinée Equatoriale qui renferme en son sein de nombreux éléments évoluant en Europe, au Portugal plus précisément.
De son côté, le coach du Nacional Nzalang Juan Micha avait confié son étonnement sur le résultat nul concédé par les Verts contre les Sierra-Léonais. «Nous étions très surpris par ce match nul concédé par l’Algérie face à la Sierra Leone. Nous n’étions d’ailleurs pas les seuls à l’être», a déclaré le technicien équato-guinéen avant de relever que «l’équipe d’Algérie est actuellement la meilleure sur le continent africain. Elle est également l’une des plus performantes au monde. C’est donc normal que son premier match raté ait beaucoup fait parler».
Un propos complètement à l’opposé de ce qu’il avait dit au lendemain du tirage au sort de cette CAN où il a zappé les Vets en assurant que «nous connaissons bien la Côte d’Ivoire qui ne sera pas une surprise pour nous(). Nous les avons affrontés en quarts de finale de la CAN-2012 et ils ont pris le dessus sur nous, mais ce sera une occasion pour nous de prendre notre revanche. La Sierra Leone est une équipe en progrès», a-t-il avancé en se lançant le défi de ne pas décevoir les fans «en se donnant les moyens pour une bonne préparation afin de se qualifier». Une chose est sûre : le coach national va apporter des changements à l’occasion du match de demain et ce, malgré les incertitudes qui pèsent sur la participation de certains éléments qui avaient des soucis de santé au lendemain du premier match contre les Leone Stars. «Nous allons apporter les correctifs nécessaires pour ensuite revenir contre la Guinée avec l’ambition de remporter le match», a-t-il fait savoir. Des incertitudes qui concernent Bennacer (suspendu contre la Sierra Leone) qui a repris jeudi en même temps que le trio Oukidja-Ounas-Zerrouki. Mais ce n’est pas uniquement des noms qui vont changer. La manière d’évoluer face à un adversaire moins porté sur la défensive sera également appelée à changer.
M. B.

À l’écoute de la CAN

Belmadi face à la presse
Cet après-midi (15h) au centre de presse du Japoma Stadium, le sélectionneur algérien passera en revue toute l’actualité des Verts à l’occasion de sa conférence de presse à la veille du match face à la Guinée Équatoriale, demain soir (20h) comptant pour la seconde levée du groupe E. Djamel Belmadi sera accompagné par un des joueurs de l’EN. Lors de la conférence de presse d’avant-match contre la Sierra Leone, c’est le capitaine Riyad Mahrez qui l’avait accompagné.

Romano attendu finalement lundi
Espérée pour jeudi, l’arrivée de Serge Romano, le premier adjoint de Djamel Belmadi, a été différée à lundi, annonce une source proche des Verts. Atteint par la Covid-19 la veille du déplacement de Doha vers Douala, le technicien français ne s’étant pas complètement remis rejoindra la délégation après un nouveau test qui déterminera s’il est négatif ou non.

Ghorbal enchaîne !
Mustapha Ghorbal enchaîne les matchs. Sur le terrain et derrière l’écran de la VAR. Après deux offices réussis en tant qu’arbitre-directeur (Cameroun- Burkina Faso et Mauritanie- Gambie), l’actuel numéro 1 de l’arbitrage en Algérie a été désigné pour assurer la VAR du match égypte- Guinée Bissau, ce soir (20h) à Garoua. Il sera assisté par son compatriote Abdelhak Itchiali qui l’avait également assisté lors du match inaugural Cameroun-Burkina Faso aux côtés de Mokrane Gourari.

Première pour Lahlou Benbrahem, Abid-Charef de retour
Responsable de l’arbitrage vidéo durant la rencontre Maroc-Ghana, le referee algérien Lahlou Benbrahem a été désigné comme arbitre du match Ghana-Gabon (groupe C), hier à Yaoundé. Benbrahem était assisté dans l’arbitrage VAR par Mehdi Abid-Charef qui avait fait son entrée dans ce tournoi comme 4e arbitre du match Cameroun- éthiopie jeudi, et ce, après avoir manqué le début en raison de sa contamination par la Covid-19. Il faut juste souligner que MM. Benbrahem et Abid-Charef ont été retenus pour cette Coupe d’Afrique exclusivement pour assurer des missions en tant qu’arbitres de la VAR, la survenue de nombreux Covid-19 chez des arbitres initialement désignés comme arbitres a poussé la Commission d’arbitrage à solliciter leurs services comme arbitres-directeurs.

La Tunisie sans défense face aux Mourabitoune
Six joueurs de la sélection tunisienne devraient faire l’impasse sur la rencontre de demain contre la Mauritanie (groupe F), comptant pour la seconde journée du premier tour. Il s’agit des défenseurs Dylan Bronn, Oussama Haddadi, Mohamed Drager, le milieu de terrain Yohann Touzghar et des attaquants Issam Djabali et Naïm Sliti. Lors de la première sortie face aux Maliens, les Aigles de Carthage étaient également privés pour les mêmes raisons de leurs stratèges Youssef Msakni et Mohamed Drager.

Tunisie-Mali homologué en son résultat
Il fallait s’y attendre. L’arrêt du match Tunisie-Mali avant terme par l’arbitre zambien Janny Sikazwe et les tentatives vaines de reprendre le jeu par le referee angolais Helder Martins de Carvalho (désigné 4e arbitre) n’ont pas impacté la décision des organisateurs de la CAN qui ont décidé, après plus de 36 heures d’hésitations, d’homologuer le résultat du match en faveur des Maliens (0-1) après savoir débouté les Tunisiens qui avaient émis des réserves sur la régularité de la procédure suivie par les officiels du match.
Le Cameroun premier qualifié
En difficulté une mi-temps durant, les Lions Indomptables ont fini par avoir raison de l’Ethiopie, jeudi à Yaoundé, en match de la deuxième journée (groupe A) sur un score assez lourd (4-1) avec deux doublés pour Vincent Aboubakar et Karl Koto-Ekambi. Un succès qui, s’il propulse déjà les Camerounais (6 points) en huitièmes de finale, n’élimine pas les Walya qui comptent 0 point à leur compteur. Un succès (improbable) lors de la dernière journée face au Burkina Faso (3 points après la victoire face au Cap-Vert qui compte 3 unités) ferait entrer les Ethiopiens dans un calcul où ils auront les faveurs si, bien sûr, les capverdiens perdent à nouveau contre le Cameroun lors du dernier match du premier tour.

Aboubakar prend le pouvoir des buteurs
Buteur sur deux penalties réussis contre le Burkina Faso lors de la première journée, l’attaquant camerounais Vincent Aboubakar a remis ça jeudi contre l’Ethiopie en signant un nouveau doublé en deux minutes mais cette fois sur des actions de jeu. Le buteur d’Al-Nassr (Arabie-Saoudite), qui fêtera ses 30 ans le 22 janvier à la veille des huitièmes de finale pour lesquelles le Cameroun est déjà qualifié, a un second record de battu, celui de Samuel Eto’o qui, en 2008, avait enchaîné quatre buts en trois rencontres consécutives. Lors du match inaugural, il avait réalisé un premier record, égalant l’Angolais Flavio Amado et le Malien Seydou Keita qui avaient inscrit un doublé lors du match d’ouverture d’une CAN (4-4). Désormais, l’ancien coéquipier de Brahimi au FC Porto vise le record de buts (5) de Samuel Eto’o sur un tournoi et pourquoi pas celui du Zaïrois Ndiaye Mulamba auteur de 9 buts lors de la CAN-1974 en Égypte.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 24-01-2022

Pour un partenariat université-entreprise argentin

Le partenariat université-entreprise est inscrit en caractères gras dans les missions de l’université depuis au moins l’avènement et la mise en œuvre du LMD (licence-master-doctorat). Le partenariat dont

2

Le Soir Santé 11:00 | 23-01-2022

SANTÉ
Les aliments recommandés pour renforcer votre immunité face à Omicron

Il est peut-être temps de prendre soin de vous et surtout de renforcer votre immunité. Si la vaccination constitue le meilleur moyen de vous protéger, vous pouvez aussi booster votre système immunitaire en misant sur