Sports / Sports

Manchester United

Ronaldo et un bel arsenal offensif pour viser le sacre

Avec Cristiano Ronaldo, Manchester United a ajouté une arme de choix à son arsenal offensif déjà fourni et entame ce soir (18h45 GMT) contre les Young Boys de Berne, une Ligue des champions que les Red Devils rêvent de reconquérir. 
C'est un gros casse-tête qui va se poser toute la saison à l'entraîneur Ole Gunnar Solskjaer, mais sa résolution pourrait être synonyme de gloire européenne. S'ils courent après un titre national depuis 2012, le dernier sacre dans l'épreuve reine européenne remonte à 2008 et une finale remportée aux tirs au but contre Chelsea après un 1-1 dans le temps réglementaire. Le buteur, côté mancunien, s'appelait Cristiano Ronaldo, même s'il avait ensuite raté sa tentative dans les tirs au but. Dès samedi, pour son grand retour à Old Trafford après son transfert en provenance de la Juventus, le Portugais a marqué son territoire en inscrivant un doublé lors d'une victoire 4-1 contre Newcastle. Il était associé à Jadon Sancho et Mason Greenwood au coup d'envoi, Jesse Lingard (24 minutes) et Anthon y Martial (5 minutes) se contentant de miettes, même si le premier nommé a tout de même marqué dans le temps additionnel. 
Marcus Rashford, en convalescence, et Edinson Cavani, victime d'un coup à l'entraînement, ne pouvaient prétendre à la feuille de match. Mais faire cohabiter ces talents sur toute la saison en les maintenant concernés et motivés quand le temps de jeu de certains risque d'être limité sera une vraie gageure. Manchester a investi 73 millions de livres (85 M EUR) sur Sancho, Rashford est un héros local et national pour son engagement en faveur des jeunes enfants, Greenwood représente, à 19 ans, l'avenir du club mais doit encore jouer pour s'aguerrir, Cavani est le seul véritable attaquant axial... Et tous sont des internationaux qui ont aussi en ligne de mire le Mondial au Qatar, même s'il ne se déroulera qu'en novembre 2022, donc après le début de la saison prochaine. Comme on imagine mal que Cristiano Ronaldo, malgré ses 36 ans, accepte de voir son temps de jeu réduit drastiquement, il faudra aussi trouver la bonne alchimie avec les rampes de lancement habituelles que sont Bruno Fernandes ou Paul Pogba.