Voir Tous
Rubrique
Sports

Sports mécaniques : Championnat du monde des Rallyes Rovanperä, 20 ans, devient le plus jeune vainqueur en WRC

Publié par R.S
le 19.07.2021 , 11h00
86 lectures

Pressé sur la route comme dans la vie, le Finlandais Kalle Rovanperä a remporté hier en Estonie sa première victoire en Championnat du monde des rallyes (WRC), pour devenir le plus jeune vainqueur de l'histoire à 20 ans, 9 mois et 17 jours. 
«Ça n'est pas mal, même si ça aurait pu arriver plus vite», a souri le pilote Toyota, qui dispute sa deuxième saison parmi l'élite. «ça n'a pas été une année facile et c'est super d'y parvenir ici en Estonie, presque à domicile. C'est énorme et c'est un sentiment génial.» En tête depuis jeudi soir et la première des 24 spéciales, Rovanperä devance à l'arrivée les Hyundai de l'Irlandais Craig Breen et du Belge Thierry Neuville, pointés à une minute et plus. Le Français Sébastien Ogier (Toyota) est quatrième, devant son premier poursuivant au Championnat, son équipier britannique Elfyn Evans. Il porte du coup son avantage au classement des pilotes de 34 à 37 points. Le Finlandais Teemu Suninen (M-Sport Ford) et le Français Pierre-Louis Loubet (Hyundai 2C Compétition), qui inscrit ses premiers points de la saison, sont sixième et septième.

Cinquième victoire d'affilée pour Toyota
Les points de la Power Stage reviennent à l'Estonien Ott Tänak (Hyundai) — relégué dans les profondeurs du classement par un abandon vendredi —, à Neuville, Ogier, Evans et Rovanperä. Chez les constructeurs, Toyota, qui a gagné les cinq dernières manches et six des sept épreuves disputées en 2021, a désormais 59 longueurs d'avance sur Hyundai. Les six dernières spéciales dimanche matin ont été animées par Neuville et Tänak, qui se sont partagé les meilleurs temps. Pour le premier, il s'agissait de conserver sa position devant Ogier. 
Le deuxième, favori après des succès en 2014, 2018, 2019 et 2020 (l'année où l'Estonie a intégré le calendrier du WRC), n'avait rien à jouer au classement général mais tenait à rendre les choses «intéressantes» pour le public et à se rattraper «pour (son) équipe». A l'arrivée, le champion 2019, 5e chez les pilotes avec 74 points de retard sur Ogier, a semblé avoir renoncé au titre mondial cette année, lâchant : «on continue de se battre mais il ne reste que quatre rallyes (cinq en fait, ndlr)...»

«Prouver que nous avons la vitesse»
Débuts au volant à 8 ans (des vidéos en attestent sur YouTube), premières compétitions à 14 ans en Lettonie, débuts dans la catégorie reine des rallyes à 19 ans, premier podium au même âge (un autre record) et désormais première victoire : Kalle Rovanperä est précoce. Et pourtant, il lui a semblé trop attendre pour gagner dimanche sous les yeux de son père Harri, «plus ému» que lorsque lui-même a remporté le Rallye de Suède en 2001 avec Peugeot quelques mois après la naissance de Kalle. «Je n'ai pas eu de très bons résultats jusque-là cette saison, mais nous prouvons une fois de plus que nous avons la vitesse et nous transformons l'essai, ce qui fait vraiment du bien», explique le vainqueur du jour. Après un début prometteur (4e du Monte-Carlo, 2e du Rallye Arctique en Finlande), il menait le Championnat, mais il a eu du mal à se remettre d'un accident dans la première spéciale du rallye suivant, en Croatie. Kalle a ensuite terminé 22e au Portugal, 25e en Sardaigne, 6e au Kenya, avant d'exorciser ces mauvais souvenirs ce week-end sur des routes qu'il connaît bien pour y avoir fait ses classes. Et qui ressemblent, en plus, à ce qu'offre son pays natal sur l'autre rive du Golfe de Finlande. Détail qu'on retiendra de son record : comme plus jeune vainqueur de l'histoire du WRC, Rovanperä supplante un autre Finlandais, Jari-Matti Latvala, qui avait 22 ans lors de sa victoire inaugurale en Suède en 2008... et qui est désormais le patron du jeune homme chez Toyota. La huitième manche sur douze programmées cette saison, le Rallye d'Ypres, aura lieu du 13 au 15 août en Belgique.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-07-2021

LE MAKHZEN UTILISE PEGASUS CONTRE SES ALLIÉS ET SES ENNEMIS
Maroc, la grande kechfa !

Le Maroc est accusé avec d’autres États d’avoir utilisé Pegasus, un logiciel développé par une entreprise israélienne, pour espionner les smartphones de nombreuses personnalités à travers le monde. Les services de renseignement

2

Actualités 11:00 | 24-07-2021

VALSE-HÉSITATION ET TÂTONNEMENTS EN SÉRIE
Qui dirige le Maroc ?

Depuis quelque temps, le Maroc déroute les observateurs par sa politique tâtonnante et parfois franchement aventureuse. Pour une monarchie qui a toujours fonctionné dans l'ordre et la discipline hérités d'une