Sports / Sports

Alors que la Commission a restitué les trois points défalqués à la JS Saoura

Zerouati réclame la victoire

Le dossier du match PAC-JSS (1-2) de la 18e levée du Championnat de la ligue 1 reprend son cours. Mardi, la Commission de recours de la FAF a rendu son verdict avec notamment la restitution des trois points défalqués au club de Béchar. Mais, le président de la JSS crie toujours au scandale en assurant que la CD/LFP a sciemment fauté et l’affaire a été montée de toute pièce. 
Mohamed Zerouati poursuit son «pressing» sur les instances du football national. Eternel insatisfait, à tort ou à raison, il vient de «prouver» que son club ne bénéficie pas des mêmes égards que beaucoup d’autres de l’élite nationale. Et l’affaire du match PAC-JSS semble conforter sa logique. Et pour cause ! La JS Saoura a annoncé mardi avoir récupéré les trois points défalqués, dans l'affaire de son match perdu sur tapis vert en déplacement face au Paradou AC (victoire à Dar-el-Beïda 2-1), dans le cadre de la 18e journée du Championnat de Ligue 1. 
Selon la décision de la commission fédérale de recours, dont une copie a été publiée sur le site de la JSS, le club du Sud «perd le match sans attribuer les points au PAC». La commission fédérale de recours a confirmé la suspension de Meddahi pour quatre matchs ferme, en sus de la sanction initiale (1match ferme). D’autre part, la sanction infligée initialement au secrétaire général de la JS Saoura, Zine Hamadi, a été revue à la hausse (un à deux mois de suspension ferme), le club devra, quant à lui, s'acquitter d'une amende de 100 000 dinars au lieu des 200 milles demandés par la CD/LFP.  Si la JSS ne conteste pas le verdict de la Commission de recours, son président met le doigt sur la responsabilité de la Commission de Kamel Mesbah (CD/LFP) dans le traitement «partial» de cette affaire. S’appuyant sur des aveux qu’il aurait arrachés à nombre de personnes proches de la LFP dont le président Medaouar mais également d’un candidat de la FAF qui lui a signifié la volte-face de l’arbitre du match, Mustapha Ghorbal, qui aurait avoué ne pas être l’auteur de «l’écrit» sur la feuille du match se rapportant à la participation du joueur Meddahi objet des réserves, Zerouati annonce qu’il ne taira pas cette injustice. Quitte à saisir le…prochain président de la FAF. Pour rappel, la commission de discipline de la LFP, réunie le jeudi 18 mars, a décidé d'octroyer le gain du match au PAC sur tapis vert (3-0), avec une défalcation de trois points par pénalité à la JSS pour avoir incorporé le joueur Oussama Meddahi alors qu'il était sous le coup d'une suspension.
M. B.

Le classement après la restitution des points défalqués à la JSS