Rubrique
Supplément TIC

A l’occasion de Yennayer Algérie Télécom met en ligne la version en tamazight de son site web

Publié par Younes Saâdi
le 17.01.2019 , 11h01
269 lectures

l Avec le lancement de la version en tifinagh du site web d’Algérie Télécom, la langue amazighe fait ses premiers pas dans le monde des télécoms et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). 

A l’occasion de Yennayer, l’opérateur historique des télécommunications, Algérie Télécom, a doté son site web d’une version en Tamazight qui s’ajoute aux deux versions déjà existantes, à savoir l’arabe et le français. A l’instar de la majorité des institutions de l’Etat, Algérie Télécom a choisi pour la transcription le caractère original connu sous le nom tifinagh. Le site AT (https://www.algerietelecom.dz) s’ouvre systématiquement sur la page en langue française. Pour passer à la version en tamazight (ou en arabe), il faut aller en haut à droite, à côté de la «loupe» de recherche, et cliquer sur la flèche vers le bas. La nouvelle a suscité des centaines de commentaires sur la page officielle de l’opérateur sur le réseau social Facebook. La majorité des commentateurs ont salué l’initiative qui marque l’introduction de tamazight dans l’univers des télécommunications. Certains facebookeurs n’ont pas hésité à adresser des messages de félicitations à la direction générale de l’opérateur. Pour rappel, au cours de l’année dernière, le même opérateur a introduit tamazight dans les réponses vocales automatiques. Les utilisateurs des services d’Algérie Télécom de rechargement de la carte ADSL ou 4G/LTE, auront remarqué l’arrivée de tamazight dans le choix des langues. La démarche audacieuse et novatrice d’Algérie Télécom devrait inspirer les trois opérateurs de la téléphonie mobile. Toutefois, il faut noter que ces opérateurs se sont mis à utiliser tamazight dans les spots publicitaires qui diffusent sur les médias classiques, sur leurs sites web et sur leurs comptes de réseaux sociaux. 

Tifinagh sur internet grâce à Microsoft
C’est grâce au géant américain du logiciel, Microsoft, que la langue amazighe a été introduite dans le monde de l’internet et de l’informatique. En octobre 2012, la compagnie avait lancé son nouveau système d'exploitation Windows 8  qui a intégré le caractère tifinagh. Par la même occasion, Microsoft a intégré 13 autres nouvelles langues. Depuis, l’utilisation de tamazight dans le monde virtuel est devenue possible. Des institutions politiques, des entreprises, des partis politiques, des associations en Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Libye utilisent tamazight dans leurs sites web. Les institutions des Nations-Unies ont produit également quelques documents sur les droits de l’Homme, l’enfance et le développement durable en langue amazighe. Des documents disponibles sur le net. Il reste le «combat» pour les moteurs de recherche à mener. Après Microsoft, il faut désormais convaincre Google et les autres moteurs de recherches à intégrer tamazight dans leurs algorithmes de recherche. La pétition lancée sur le net en 2012 demandant à Google d’ajouter la langue amazighe dans ses recherches et de traduction automatique n’a pas encore donné de résultats. Mais derrière l’impossibilité, pour le moment, d’effectuer des recherches ou de traduire en tamazight, il y a la faiblesse de contenu numérique dans cette langue, mais aussi l’absence de consensus sur certains aspects grammaticaux. Ce sont là les principaux obstacles qui freinent l’émergence de cette langue plusieurs fois millénaire sur la plus grande plateforme numérique au monde.
Y. S.
 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude

2

Périscoop 11:00 | 19-01-2020

Tebboune revoit le protocole officiel

Le Président Abdelmadjid Tebboune revoit le protocole en termes d’accueil des invités étrangers. C’est, en effet, au niveau du Palais d’El-Mouradia, siège de la présidence de la République, que Tebboune accueille de manière